P@SSION ASNL
ICI C'EST NANCY

Si ce message s'affiche, soit tu n'est pas connecté ou soit tu n'est encore jamais venu nous voir.

Tu peux donc t'inscrire ou si tu viens juste parler du match qui nous oppose, la gazette d'un adversaire d'un soir est faite pour toi, pas d'inscription et en plus on t'offre à boire gratuitement.


Traducteur
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Résumé vidéo du dernier match

Classement
1NancyNancy 7 3 2 1 0 4 0 4
2Créteil-LusitanosCréteil-Lusitanos 7 3 2 1 0 4 2 2
3Le HavreLe Havre 6 3 2 0 1 4 4 0
4Paris FCParis FC 5 3 1 2 0 4 1 3
5Clermont FootClermont Foot 5 3 1 2 0 3 2 1
6DijonDijon 4 3 1 1 1 4 2 2
7MetzMetz 4 2 1 1 0 1 0 1
8ValenciennesValenciennes 4 2 1 1 0 1 0 1
9LavalLaval 4 3 1 1 1 4 4 0
10BrestBrest 4 3 1 1 1 2 3 -1
11Evian-TGEvian-TG 3 3 0 3 0 3 3 0
12LensLens 3 3 0 3 0 2 2 0
13Tours FCTours FC 3 3 0 3 0 1 1 0
14Bourg-en-BresseBourg-en-Bresse 3 3 1 0 2 4 6 -2
15Red StarRed Star 2 3 0 2 1 2 3 -1
16AuxerreAuxerre 2 3 0 2 1 2 3 -1
17SochauxSochaux 2 3 0 2 1 1 2 -1
18AC AjaccioAC Ajaccio 2 3 0 2 1 1 2 -1
19NiortNiort 1 3 0 1 2 1 5 -4
20NîmesNimes -7 3 0 1 2 0 3 -3


Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Galerie


Les posteurs les plus actifs du mois

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 24 le Mer 23 Jan - 19:58
Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Tennis.

Aller en bas

Tennis.

Message par Mali le Lun 30 Juin - 22:02

Arnaud Clement vient de se qualifier pour les 1/4 de finale de Wimbledon à l'instant sur canal plus.
avatar
Mali
Modérateur
Modérateur

Féminin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 5597
Age : 58
Localisation : Chez moi.
Humeur : Je suis Bénabarge !
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par toutouneee le Mar 1 Juil - 3:52

c'est déjà Wimbledon ?
avatar
toutouneee
Réserviste
Réserviste

Féminin
Poissons Chien
Nombre de messages : 207
Age : 36
Date d'inscription : 19/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Mali le Mar 1 Juil - 7:29

toutouneee a écrit:c'est déjà Wimbledon ?

Et oui, par contre Richard Gasquet nes'est pas imposé hier.
avatar
Mali
Modérateur
Modérateur

Féminin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 5597
Age : 58
Localisation : Chez moi.
Humeur : Je suis Bénabarge !
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Mar 1 Juil - 7:35

Bravo à Clément,je suis hyper content pour lui,je l'aime bien et ça me foutait les boules de le voir dégringoler sans réussir à s'arreter ! 8)

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Mali le Jeu 3 Juil - 19:54

Le match entre Arnaud Clément et Rainer Schuettler, interrompu mercredi en raison de la nuit à un set partout, a été interrompu deux fois par la pluie, jeudi, au cinquième set (3-6, 7-5, 6-7, 7-6, 6-6) ! Les deux joueurs en sont à 6-6, Clément a eu une balle de match. Le gagnant affrontera Nadal.

J'espère qu'il va faire la différence dans le 5ème set pour se quelifier pour les demi-finales. Aplaudissement
avatar
Mali
Modérateur
Modérateur

Féminin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 5597
Age : 58
Localisation : Chez moi.
Humeur : Je suis Bénabarge !
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Mali le Jeu 3 Juil - 20:15

Les joueurs reviennent sur le court 6-6 dans le 5ème set.
avatar
Mali
Modérateur
Modérateur

Féminin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 5597
Age : 58
Localisation : Chez moi.
Humeur : Je suis Bénabarge !
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Mali le Jeu 3 Juil - 20:31

C'est fini après avoir perdu une balle de match il en a sauvé 2 mais la 3ème fut fatidique.
avatar
Mali
Modérateur
Modérateur

Féminin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 5597
Age : 58
Localisation : Chez moi.
Humeur : Je suis Bénabarge !
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Jeu 3 Juil - 20:35

Mali a écrit:Les joueurs reviennent sur le court 6-6 dans le 5ème set.


C'en est fini pour A.Clément il s'incline 8/6 dans le dernier set,alors qu'il a eu une balle de match au bout de sa raquette... Colère

Dommage pour lui,mais il a malgrès tout fait une beau parcours pour un joueur qui était sous l'éteignoir depuis un petit moment !

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Nissart67 le Jeu 3 Juil - 22:18

Domage pour lui mais il arrive quand même en 1/4 de finale en étant 145° mondial
avatar
Nissart67
Débutant
Débutant

Masculin
Capricorne Coq
Nombre de messages : 54
Age : 24
Date d'inscription : 30/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Dim 20 Juil - 11:51


AFP

20/07/2008 - 07:50
Bartoli en finale


Tennis - WTA Stanford



Marion Bartoli, tête de série N.6, s'est qualifiée pour la finale du tournoi WTA de Stanford en battant la Japonaise
Ai Sugiyama
, 6-3, 6-3. Serena Williams, touchée au genou gauche, a abandonné en demi-finale face à la Canadienne Aleksandra Wozniak (2-6, 1-3).
WTA STANFORD - DEMIE-FINALES
Marion Bartoli (FRA/N.6) bat Ai Sugiyama (JPN) 6-3, 6-3
Après son élimination prématurée au 3e tour à Wimbledon, la Française, 15e joueuse mondiale, qui a connu un début de saison décevant après une belle année 2007, a ainsi continué sa série victorieuse après avoir pris le meilleur la veille sur la tenante du titre, la Russe Anna Chakvetadze, joueuse du Top 10 (8e). Programmé en nocturne le match Bartoli-Sugiyama avait pourtant commencé en faveur de la Japonaise. Après avoir breaké la Française dans le 1er set et mené 40/0 dans le quatrième jeu sur son service, la vétérante japonaise laissa cependant revenir Bartoli à 2 jeux partout. Bartoli, finaliste surprise de Wimbledon en 2007, n'a alors laissé plus aucune chance à la 38e joueuse mondiale en ne lui abandonnant plus que quatre jeux sans perdre son engagement, remportant contre son adversaire sa première victoire après cinq défaites.
Aleksandra Wozniak (CAN) bat Serena Williams (USA/N.1) 6-2, 3-1 abandon
Plus tôt dans la journée, Williams s'est blessée au genou et a dû abandonner. Le score était de 6-2, 3-1 pour la Canadienne lorsque Serena Williams a préféré jeter l'éponge, 47 minutes après le début du match. L'Américaine a commencé à boiter dès le premier set et a d se faire poser un bandage sur son genou gauche. Mais la douleur était trop forte pour continuer. "Je ne sais pas dans combien de temps j'aurais récupéré de ma blessure. J'ai beaucoup joué depuis Miami et ces courts en dur peuvent être éprouvants pour la santé", a déclaré Williams, avant d'assurer que son "but principal était maintenant les jeux Olympiques de Pekin". Serena Williams, 26 ans et 5e joueuse au classement mondial, tentait de remporter son quatrième tournoi de l'année.AFP

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Dim 27 Juil - 11:20

Notre nouveau numéro trois Français n'ira pas en finale,mais il progresse encore d'un rang au niveau national...


Imago


27/07/2008 - 08:00
Le rêve de Simon s'achève

Tennis - MS Toronto

C'est la fin du joli parcours de Gilles Simon au Masters Series de Toronto. Le Français a tout donné mais a été éliminé en trois sets (6-7, 6-3, 7-6) et 2h58 de jeu par l'Allemand Nicolas Kiefer, au stade des demi-finales. Ce dernier affrontera Rafael Nadal, tombeur d'Andy Murray.
MS Toronto - 1/2 finale
N. Kiefer (ALL) bat G. Simon (FRA) 6-7 (4/7), 6-3, 7-6 (7/5)
Prochain adversaire: Nadal ou Murray
A quoi peut bien tenir une place en finale de Masters Series? A pas grand chose et Gilles Simon en a eu la preuve lors de sa rencontre face à Nicolas Kiefer. Le Français est passé à deux points du match à 5-5 dans le tie-break de la dernière manche. Il a aussi manqué une volée toute faite, toujours dans ce troisième set, alors qu'il menait 5-4 (15/15) et que l'Allemand servait. Finalement, c'est ce dernier qui aura le privilège de disputer la finale dimanche. Pour Simon, le rêve s'est terminé et le réveil est (un peu) douloureux.


Douloureux car il y avait la place de passer. Le Français a été encore une fois à la hauteur et n'a pas tremblé même s'il jouait pour la première fois de sa carrière à ce niveau de la compétition. Dans la première manche, il a toutefois, à l'image de sa semaine canadienne, démarré plutôt tranquillement. Et le gain de ce premier set au tie-break doit plus aux erreurs et au service de Kiefer (29 fautes directes, 43% de première balle) qu'à son coup droit. Mais Simon l'empoche donc 7 points à 4 alors qu'il avait été breaké dès sa deuxième mise en jeu.
Un bilan positif
Dans la seconde manche, l'Allemand se fait plus précis et commet moins d'erreur (9 fautes directes seulement). Si Simon joue plus juste aussi, Kiefer mène les débats et s'impose logiquement (6-3). Dans le dernier set, la fatigue se fait sentir des deux côtés mais bien plus chez le Français qui traine encore dans les pattes sa finale gagnée à Indianapolis la semaine dernière. Kiefer fait la course en tête mais craque pour laisser revenir Simon à 4-4. La suite, on la connait, un nouveau tie-break et finalement pas grand chose pour départager les deux hommes...
Gilles Simon ne disputera donc pas la finale mais le bilan de sa semaine est malgré tout positif avec en point d'orgue - après cette demi-finale ou peut-être même tout autant - sa victoire sur le numéro un mondial, Roger Federer, au deuxième tour. Il ne deviendra pas le premier Français depuis Richard Gasquet à rallier une finale de Masters Series depuis 2006 (ici-même à Toronto). Encore moins le prochain à en remporter un depuis Sébastien Grosjean (Paris, 2001). Mais dès lundi, il fera un bond aux alentours de la 15e place du classement ATP pour devenir le n°2 tricolore. C'est déjà pas mal...
Rafael Nadal (ESP/N.2) bat Andy Murray (GBR/N.08 7-6 (7/2), 6-3
Après sa convaincante victoire sur le Britannique Andy Murray (7-6, 6-3), Nadal, désormais à portée de points du N.1 mondial, le Suisse Roger Federer, sera le grand favori de cette rencontre sur le central canadien. Le Majorquin de 22 ans, est en effet sur une série de 28 succès consécutifs. Sa dernière défaite remonte au tournoi de Rome début mai face à son compatriote Juan Carlos Ferrero. Depuis fin avril et le tournoi de Monte-Carlo, Nadal a remporté 6 des 7 tournois auxquels il a participé, dont deux Grand Chelems (Roland Garros et Wimbledon). Et au terme d'une étincelante demi-finale face au N.9 mondial, qu'il a éliminé à Wimbledon, le gaucher a montré pourquoi et comment il domine actuellement le circuit.
Embarqué dans un jeu décisif, après que les deux joueurs aient chacun tranquillement remporté leurs mises en jeu, Nadal a réussi à mettre la pression sur son adversaire, coupable d'une double faute fatale sur la première balle de set (7 points à 2). Perturbé par son genou droit, soigné entre les deux manches, Murray a cédé une première fois son service au quatrième jeu (3-1) de la manche suivante. Bien revenu (3-3), l'Ecossais, qui n'a toujours pas battu Nadal en cinq confrontations, a de nouveau cédé au huitième jeu pour finalement s'incliner au jeu suivant sur la troisième balle de match. Nadal croise maintenant un autre joueur qu'il a récemment battu sur le gazon londonien: Kiefer qui a mis fin au beau parcours du Français Gilles Simon (6-7, 6-3, 7-6).Eurosport - Ph-DC avec AFP


Mais c'est quand même une excellente performance (il a quand même sorti Federer au tour précédent), peut être allons nous finir par avoir un jour un joueur qui fait un peu plus qu'un bref passage dans les meilleurs mondiaux et puis qui ensuite disparait de la circulation...

En attendant encore un grand bravo à lui pour cette jolie performance ! Aplaudissement

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Dom54 le Dim 27 Juil - 22:30

félicitation a lui pour ses belles performances .

Dom54
Réserviste
Réserviste

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 204
Age : 30
Localisation : nancy
Humeur : en pleine forme
Date d'inscription : 15/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Dim 19 Oct - 11:35

Gilles Simon continue ses belles perfomances... Content Content Content



Excusez du peu mais il a sorti Nadal en demi hier et ce après un match acharné de plus de 3 heures, j'ai regardé le tie-break et ils était tout les deux sur les rotules, encore heureux que ce n'était qu'en trois manches, sinon il auraient certainement terminé sur une civière !

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Dim 19 Oct - 11:38


«Tellement content d’être là»


Beau joueur, Rafael Nadal félicite son tombeur Gilles Simon (Reuters)

Gilles Simon
a créé l'exploit en demi-finale au Masters Series de Madrid, en sortant le numéro 1 mondial Rafael Nadal. Mais le Français ne veut pas s'arrêter là et espère bien finir sa semaine espagnole en beauté.
par Krystel Roche, le 19-10-2008

Gilles, vous avez décroché votre billet pour la finale de ce Masters Series de Madrid, en sortant le chouchou local et n°1 mondial, Rafael Nadal. Comment analysez-vous cette victoire ?
Gilles Simon : Ça a été un match très, très difficile. Quand je suis arrivé sur le terrain, c’est vrai qu’avec le public qui s’enflammait vraiment pour Rafa c’était dur, j’étais un petit peu «petit garçon» ! A vrai dire, au début de la 2e manche, j’ai eu un passage vraiment difficile, j’avais des balles de break à sauver, et je commençais à être bien fatigué, j’avais mal dans les jambes… Et je me suis dit «ben vas-y, laisse partir, frappe tes coups et fais-toi plaisir !», et c’est vrai que… ça m’a bien réussi ! Il y a eu un petit déclic. J’ai réussi beaucoup de points gagnants à ce moment-là. Au fur et à mesure de la rencontre, j’ai commencé à trouver mes repères, à retrouver mes sensations. J’ai repris énormément de plaisir à jouer, du coup ça a fait disparaître un peu la fatigue, parce que vraiment… Vraiment, je me suis amusé sur le terrain. J’ai pris du plaisir à chaque instant à partir du deuxième set. C’est pour ça que j’ai tenu jusqu’au bout, parce que, simplement, j’étais super heureux d’être là. J’ai profité au maximum de la chance que j’avais de disputer un match comme celui-là, une demi-finale de Masters Series, face au numéro 1 mondial, chez lui…
Cela se voyait, vous aviez «la banane» sur le terrain…
Gilles Simon : Oui ! Comme je l’ai souvent dit, moi, quand j’étais petit, j’ai toujours joué au tennis. Mais je n’ai pas joué au tennis forcément pour jouer un Grand Chelem ou être numéro 1 mondial. Je jouais au tennis parce que j’adorais voir des joueurs faire des supers coups dans un stade bien rempli… Ce que je suis arrivé à faire aujourd’hui à partir du 2e set ! J’ai envoyé deux-trois missiles de coups droits où je me suis bien fait plaisir (sourire). Et même si le public était vraiment pour Nadal, je l’ai senti très respectueux, et j’ai eu de très bonnes sensations sur le terrain, de très bonnes émotions. C’est pour ça que, malgré la fatigue, malgré ce qui pouvait se passer sur le terrain, j’étais tellement content d’être là que quoi qu’il arrive j’avais envie que ça dure le plus longtemps possible.
En effet, même si Rafael Nadal avait le public tout acquis à sa cause, celui-ci restait très fair-play, les spectateurs espagnols n’étaient pas avares d’applaudissements lorsque vous réussissiez de beaux coups…
Gilles Simon : Oui, je pense que le public a vraiment apprécié mon attitude depuis le début du tournoi, où je ne lâchais rien. Au début, je ne jouais pas forcément bien, et puis j’ai continué de me battre… Et l’air de rien, ça les intrigue, un joueur qui gagne 7/6 au troisième (sourire)… Et même si c’était Nadal, même si à certains moments c’était dur parce qu’ils faisaient vraiment du bruit, qu’ils étaient vraiment derrière lui, il y avait toujours quand même ce respect pour le mec en face, qui se bat et qui donne tout ce qu’il a. Donc c’était vraiment super comme sensation.
En toute fin de match, vous demandez le hawk-eye, et le public se met à vous siffler… Vous n’aviez pourtant pas eu recours à la vidéo dans un mauvais esprit…
Gilles Simon : Oui. J’ai effectivement demandé la vidéo. Sur la fin, c’était tellement chaud qu’à chaque fois que je challengeais, ils sifflaient un peu… Et puis y’en a plein – de challenges - où j’ai eu raison, donc ! (sourire)... Mais bon, voilà, c’est de bonne guerre. Quand je challenge, pour eux, Nadal a gagné le point. Donc moi, je leur dis : «Non, attendez». Donc ils n’aiment pas ça, c’est normal (rires). Mais ça aurait été à Bercy, ça aurait été dans l’autre sens sûrement. Il faut jouer avec, ne pas se prendre la tête. Dans l’ensemble, les spectateurs ont été plutôt corrects.
Même si, comme vous le disiez précédemment, vous aviez pris le parti de vous faire plaisir et de profiter à fond du match, vous avez néanmoins dû faire preuve d’un sacré sang froid...
Gilles Simon : Effectivement, ce n’est pas parce que je prends du plaisir sur le terrain et que je suis content d’être là que je ne joue pas la gagne, ça n’a rien à voir… Je voulais gagner, mais vraiment, quand je perdais les points… Ce n’était pas grave ! Parce que c’était de beaux points quand même, où je tentais des choses, où lui réussissais de supers coups… Donc en fait, je n’étais pas déçu quand je perdais les points, et j’étais très heureux quand je les gagnais. J’étais forcément dans une dynamique très, très positive. Par contre, bien sûr, j’ai toujours joué la gagne, à n’importe quel moment du match. Dans tous les cas, ça aurait été un grand match. Forcément, c’est toujours mieux quand c’est gagné. Ce qu’il y a, c’est que dans la victoire, c’est vraiment la réussite finale, la joie finale, t’as gagné, ça y est ! Souvent, on fait un match pourri, on finit par gagner, et c’est la seule satisfaction, de gagner... Aujourd’hui, même si j’avais perdu… (soupir) Disons que j’ai une double satisfaction : celle d’avoir gagné, mais aussi celle d’avoir pris énormément de plaisir sur le terrain, pendant près de deux heures et demie. Je ne serais pas passé à côté de cette demi-finale, j’aurais tenté ma chance jusqu’au bout. Heureusement, ça passe. Mais même si ça n’était pas passé, j’aurais gardé tout ce que j’ai vécu sur le terrain pendant ces trois heures.
C’est, à nouveau, un match remporté au tie-break du troisième set. Une habitude désormais…
Gilles Simon : C’est la loi des séries, on va dire ! (rires). C’est toujours comme ça, ça n’arrive jamais, et d’un coup ça arrive quatre fois de suite ! C’est vrai qu’en gagner quatre de suite… Je vais finir par croire que je suis quand même un petit peu solide mentalement (sourire).
Physiquement, où en êtes-vous ? Comment gérez-vous la fatigue, la récupération, l’enchaînement entre les matches ?
Gilles Simon : Mon match face à Karlovic s’est fini tard, vers 1h du matin, et je me suis endormi vers 3h, 3h30… La nuit a été très courte, c’est vrai, et ça a été difficile de se mettre en jambes. D’ailleurs, ça s’est vu sur le terrain... Physiquement, je suis un peu au bout du rouleau. Mais ma seule façon de m’en sortir, c’est de prendre du plaisir en jouant, parce que le plaisir est une sorte d’anesthésiant. Comme je dis, quand on est fatigué, c’est plus facile d’aller faire un foot avec les copains que d’aller courir une heure et demie dans le bois ! Alors que physiquement, ça demande le même effort, la même intensité. Quand on s’amuse, quand l’aspect ludique est là, forcément, c’est plus facile… Mon seul moyen de gagner ce dimanche, avec toute la fatigue que j’ai accumulée, ça va être, encore une fois, d’essayer de me faire plaisir, de tenter des beaux coups, de tout donner. Mais, surtout, en gardant ce plaisir d’être sur le terrain.
Si vous ne deviez retenir qu’une image de ce match ?
Gilles Simon : J’hésite entre trois choses... Je dirais : la poignée de main finale. L’adoration du public aussi pour son joueur. A certains moments, c’était toujours «el numero uno», «Rafa», c’était incroyable… Il doit ressentir ça, et ça doit être assez magique ! Et puis, plus anecdotique, un coup droit long de ligne que j’ai envoyé, je crois que je n’ai jamais frappé aussi fort !
En une saison, vous vous payez le luxe de faire chuter Federer et Nadal…
Gilles Simon : Et Djoko ! Les trois… Il ne reste plus que Murray pour faire les quatre… (sourire)
Le bilan de vos précédentes confrontations avec Andy Murray s’élève à une victoire partout. Comment décririez-vous votre futur adversaire, et de quoi vous méfiez-vous le plus chez lui ?
Gilles Simon : C’est un joueur très, très intelligent sur le terrain. En dehors, je ne sais pas, je ne le connais pas assez… Sur le terrain en tout cas, il est très fort tactiquement, il sait toujours quel jeu jouer et comment s’adapter. C’est un gros bagarreur malgré son attitude un peu nonchalante. Et il est complet, il sait tout faire. Il va falloir essayer de trouver la filière qui le gêne le plus. Je sais que lui fera la même chose de son côté. A mon avis, il va s’appliquer à me faire courir un maximum. Je pense qu’il va l’avoir, sa tactique. Il va essayer, comme d’habitude, simplement, de bien servir, m’envoyer à droite à gauche, et dans un premier temps, tester ma résistance. Je pense que tactiquement, je n’aurai pas trop de surprises. A priori, il va user pas mal de l’amortie aussi. Ça sera à moi surtout d’aller chercher des solutions.
Vous avez dû largement atteindre les objectifs que vous vous étiez fixés en arrivant à Madrid …
Gilles Simon : Pas de bilan avant cette finale, je n’ai pas fini le tournoi, ni ma semaine… Tout dépendra franchement de ma finale. Je ne veux pas tirer un bilan, même s’il sera forcément positif, avant de jouer ce match, parce qu’une finale c’est quand même le match le plus important du tournoi, et qu’en fonction de son déroulement, si elle est gagnée ou perdue, la manière et tout le reste, ça changera tout de même pas mal de choses.
Pouvez-vous nous dire quels ont été les mots de Thierry Tulasne, votre coach, à la sortie du court ?
Gilles Simon : Il m’a juste dit «Putain, t’es monstrueux !», et puis voilà… Après, on essaye de rester dans le tournoi, on se concentre tout de suite sur la récupération. Mais voilà, je l’ai senti super content, et puis de toute façon, il n’y a pas besoin de se dire grand-chose dans ces moments-là (sourire)…

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Selja le Dim 19 Oct - 12:54

c'est incroyable !
félicitations à gilles simon
avatar
Selja
Star
Star

Masculin
Balance Buffle
Nombre de messages : 4158
Age : 69
Localisation : Lotharingie
Humeur : Sujet aux mots de tête et aux vers à pieds
Date d'inscription : 02/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Dim 19 Oct - 21:22

Pas de nouvel exploit pour Simon...


Simon le souffle court



Gilles Simon peut remercier le public madrilène après cette belle semaine en leur compagnie (Reuters)

Après tous ses exploits à rallonge lors de ce Masters Series de Madrid, Gilles Simon est finalement redescendu sur terre face à un Andy Murray extrêmement solide (4/6 6/7). Mais Shanghaï demeure un objectif tout à fait envisageable pour le Français.
par Cédric Callier, le 19-10-2008

9e à la Race, à 6 petits points de Juan Martin Del Potro, le dernier possesseur d’un billet pour Shanghaï. Voilà ce qui sépare encore Gilles Simon d’une participation au Masters. Une victoire ce dimanche en finale à Madrid lui aurait quasiment permis d’y assurer sa place. Mais il ne faut pas non plus avoir les yeux plus gros le ventre. Extraordinaire tout au long de la semaine, et encore plus samedi pour vaincre Rafael Nadal en demi-finales, le Français devait bien, à un moment ou un autre, être rattrapé par une légitime fatigue. Et malheureusement pour lui, Andy Murray n’était pas homme à ressentir une quelconque pitié au moment de porter le fer. A tel point que Simon n’allait pas voir l’ombre d’une balle de break en sa faveur dans cette finale, qu’il débutait pourtant bien. Cette fois, en effet, il ne cédait pas son service d’entrée et commençait par faire la course en tête. Jusqu’à 2-2, où Murray accélérait pour se procurer trois balles de break à 0-40. Au courage, le Tricolore écartait les deux premières mais la dernière s’avérait la bonne pour l’Ecossais, qui poussait à la faute le Niçois (2-3). Breaké, commettant trop de fautes directes (16 dans le premier set pour 5 coups gagnants), cette manche échappait définitivement au Français, surtout que Murray la concluait d’un impressionnant jeu de service jalonné de trois aces (4/6) !
Deux balles de set inutiles
Mais ce scénario rappelait fortement celui de la veille face à un Nadal intouchable sur son engagement, avant de céder au plus mauvais moment. L’histoire allait-elle se répéter ? Il était longtemps permis de l’espérer car même en tirant la langue de manière plus ou moins ostensible, Simon ne lâchait rien. Et lorsque le Britannique était mis en demeure de servir à 4-5, puis à 5-6 contre lui, le public madrilène espérait voir la belle assurance de Murray s’ébrécher rien qu’un peu. Mais il n’en était rien et les deux hommes se dirigeaient vers un jeu décisif. La spécialité du Niçois depuis le début de la semaine. La preuve, grâce à deux coups de fusil énormes, il obtenait deux balles de set. Sans trembler, en passant à l’offensive, la tête de série numéro 4 les écartait. Malheureusement, le Français venait de laisser passer sa chance et dès sa première balle de match, Murray pliait l’affaire sur un point superbe (8 à 6 dans le tie-break). Un succès logique (6/4 7/6), mais qui n’enlève rien au mérite d’un Gilles Simon qui peut croire fort en son étoile de futur maître.
Résultat de la finale :
Murray (GB, 4) - Simon (Fra) 6/4 7/6


Mais un grand bravo à lui pour cette semaine magnifique, encore quelques points a grapiller et il risque de pouvoir participer au Master !

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Lun 3 Nov - 21:01


Nadal au bonheur de Simon



Le forfait de Rafael Nadal pour Shanghaï fait le bonheur de Gilles Simon (Panoramic)

Comme le laissait craindre son abandon en quarts de finale à Bercy, Rafael Nadal est contraint de renoncer au Masters de Shanghaï. Une nouvelle qui fait le bonheur de Gilles Simon, désormais titulaire proprement dit.
par Cédric Callier, le 03-11-2008

Guerrier patenté, Rafael Nadal n’est pas homme à renoncer sans combattre. Le voir traîner sa peine durant un set face à Nikolay Davydenko en quarts de finale à Bercy avant de jeter l’éponge ne laissait donc présager rien de bon. D’ailleurs, en conférence de presse, l’Espagnol ne cachait pas ses craintes de voir sa saison s’achever plus tôt que prévu. «En me levant ce matin (Ndlr : vendredi dernier), j’ai senti une douleur encore plus forte que ces derniers temps au niveau de mon genou droit. Pour l’instant, je ne connais pas la nature précise de ma blessure mais j’espère que cela ne sera pas trop grave.» Un espoir en partie assouvi puisque le Manacori ne souffre que d’une tendinite au genou. Sauf que cette blessure l’handicape déjà depuis un certain temps et qu’à force de continuer à jouer en surmontant la douleur, il prenait le risque d’aggraver son mal. C’est donc la mort dans l’âme que Nadal a officialisé son forfait pour la Masters Cup de Shanghaï : «C’est l’une des décisions les plus difficiles que j’ai eue à prendre au cours de ma carrière, eu égard à l’importance du tournoi et au soutien que m’ont toujours apporté les fans à Shanghaï.» Une décision qu’il a prise afin de se reposer et de préserver sa mince chance de participer à la finale de Coupe Davis, qui verra l’Espagne se déplacer en Argentine. «Si je ne vais pas à Shanghaï, c’est uniquement pour cela. J’espère que les gens comprendront que cette échéance compte beaucoup pour moi et que ma seule petite chance d’y être, c’est de me reposer avant.»
Toujours le calendrier
Difficile de blâmer le numéro 1 mondial pour une telle attitude. Au contraire, son forfait vient, une fois de plus, souligner l’inhumanité de la saison tennistique qui pousse les organismes dans leurs derniers retranchements. Pour s’en rendre compte, il suffit de se replonger à vendredi dernier, à Bercy, où tour à tour Federer et Nadal ont dû renoncer prématurément. D’ailleurs, l’Espagnol, à travers son communiqué, ne manquait pas de souligner cet état de fait : «C’est une année paradoxale pour moi car c’est celle où j’ai accompli tous mes objectifs, mais tous ces résultats positifs n’ont fait que rendre le calendrier plus délicat pour moi et au bout d’un moment, je ne crois pas que l’on puisse être à 100% tout le temps avec une telle cadence.» Un problème qui ne date pas d’hier mais qui ne semble guère troubler le sommeil des pontes de l’ATP. A moins que dans les prochaines heures, un certain Roger Federer ne vienne lui aussi faire faux bond au rendez-vous de fin d’année… En tout cas, ce forfait fait un heureux : Gilles Simon, qui échange pour l’occasion son statut de remplaçant avec celui de «maître» a proprement dit. Conséquence, la France aura seulement pour la deuxième fois de son histoire deux représentants lors d’un Masters. La fois précédente remontait ainsi à 1986, avec Yannick Noah et Henri Leconte. Soit une éternité à laquelle il était temps de mettre un terme…

Excellente nouvelle, j'étais grave déçu pour lui qu'il ne puisse pas participer au Masters après sa formidable saison, certe Tsonga le méritait aussi mais c'était quand même dommage d'éclipser un autre Français qui a tout donné en fin de saison pour tenter d'y arriver et rester au pied des qualifications c'était vraiment frutrant pour lui...

Voila donc un juste rétablissement des choses, et si nous avions la chance que nos deux Français puissent ne pas se rencontrer avant la finale cela ne serait que du bonheur...

Bravo à eux et surtout bonne chance pour ce fameux Masters ! Aplaudissement

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Arsenalboy le Mar 11 Nov - 12:42

Trés bon début de Masters pour Simon qui bat encore une fois le roi Federer, ça n'a pas été de même pour Tsonga qui visiblement à un peu de mal à se remettre de sa victoire à Bercy...


Simon réussit l’exploit



Gilles Simon a battu Federer (Panoramic)

Gilles Simon a créé la sensation en dominant Roger Federer pour son premier match dans le Masters de Shanghaï (4/6 6/4 6/3). Le Français est en train de devenir la bête noire de l’ancien n°1 mondial. Dans l'autre match, Murray a impressionné face à Roddick (6/4 1/6 6/1).
par Nicolas Cerbelle, le 10-11-2008

Novice au Masters, tout comme son compatriote Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon a profité du forfait de Rafael Nadal pour s’inviter dans le prestigieux tournoi. La présence du Niçois n’était cependant pas usurpée, ce dernier ayant réussi une saison pleine notamment marquée par des victoires sur les trois meilleurs joueurs du monde : Novak Djokovic à Marseille, Roger Federer à Toronto et Rafael Nadal à Madrid. C’est donc sans complexe que le Français abordait son premier match contre le Suisse, double tenant du titre et lauréat de quatre des cinq dernières éditions.
Federer gère mieux
Les premiers échanges de la partie le prouvaient. N’hésitant pas à défier Federer sur son coup droit, Simon gênait son adversaire par ses changements de rythme. La tête de série n°1 devait rester particulièrement vigilante pour écarter le danger sur son service (1/1). C’est pourtant bien Federer qui se montrait le plus menaçant. S’il gaspillait trois balles de break dans le troisième jeu (1/2), il ne laissait pas passer l’occasion quelques minutes plus tard. Dictant l'échange en coup droit après un retour canon sur une deuxième balle, il finissait par déborder Simon, auteur d’un rallye infructueux (3/2) ! Malgré beaucoup de déchet (16 fautes directes), le Bâlois avait le mérite de mieux négocier les points importants. Sa tactique consistant à pilonner le revers de l’Azuréen (70% des points joués) se révélait payante. Federer se contentait ensuite de gérer son avantage et concluait l’acte inaugural par un ace à 196km/h (6/4). Les choses se compliquaient pour Simon quand le compagnon de Mirka Vavrinek refaisait le break en début de deuxième set (2/1).
Simon prend les choses en main
Heureusement pour ses supporters (parmi lesquels on comptait Thomas Levet, venu disputer le tournoi de golf de Shanghaï), le protégé de Thierry Tulasne comblait son retard dans la foulée (2/2). Ce scénario contrariait visiblement le Suisse, qui se déréglait (seulement 7 coups gagnants pour 21 fautes directes !). Le n°2 mondial était ainsi tout près de perdre une nouvelle fois son engagement à 3/4, manquant notamment trois volées de coup droit faciles. Simon pouvait pester de ne pas avoir saisi l’opportunité. Sa persévérance finissait cependant par payer. Obligé de servir pour rester dans le set, Federer craquait au terme d’un échange magnifique conclu au filet par le Bleu, venu s’arracher sur une amortie de son rivale (4/6) ! Le match prenait une autre intensité dans le troisième set. Alors que la tension était à son comble, les deux hommes se livraient un magnifique combat. Entre le cinquième et le septième jeu, Simon obtenait cinq balles de break, Federer trois ! C’est finalement le Niçois qui faisait la différence sur un coup droit décroisé gagnant (5/3). Il tenait ensuite parfaitement sa mise en jeu et concluait au terme de 2h07 de combat (6/3). Grâce à ce succès, Simon s’empare de la tête du groupe rouge. Federer connaît quand à lui le même départ que l’année dernière. Battu d’entrée par Fernando Gonzalez, le Suisse avait néanmoins remporté la mise à la fin…
Murray brillant mais inconstant
Après l’émotion qui avait enveloppé la rencontre Federer-Simon, le public chinois a assisté à un bras de fer de très haut niveau entre un Roddick en pleine forme et un Murray dont la richesse du jeu a une nouvelle fois bluffé. Entre le canonnier au service et le fin stratège britannique, c’est le second qui l’a emporté. Assez logiquement mais à l’issue d’une rencontre longue de trois set (6/4 1/6 6/1) au cours de laquelle chaque joueur aura eu ses hauts et ses bas. Un gros haut d’abord pour Andy Murray qui s’est employé à faire durer l’échange et faire craquer d’impatience Andy Roddick. Régulièrement, celui-ci a tenté de monter au filet mais des balles trop courtes offraient des caviars de passing à son adversaire qui réalisait le break à 3-2. Un avantage qui s’avérait décisif malgré d’excellents jeux de service d’A-Rod (79% de première balle sur l’ensemble du match) qui cédait le premier set 6/4.
3 aces seulement pour A-Rod
Une etame de toute beauté pour l’Ecossais et puis… plus rien. Le vide. Comme endormi sur le court, Murray, a complètement dégoupillé dans la deuxième manche alors que Roddick restait sur son niveau de la première, sérieux et appliqué. L’Américain a profité d’une inexplicable baisse de régime dans le camp d’en face pour laminer son vis-à-vis dans un deuxième acte bouclé en moins de trente minutes (6-1).
Heureusement pour le spectacle, la sieste du Britannique n’a duré qu’une petite demi-heure. La tête de série numéro 4 retrouvait le niveau de jeu de la première manche en faisant le break d’entrée. Amorties, passings, une capacité à retourner les boulets de l’Américain impressionnantes (Roddick n’a signé que 3 aces de tout le match !), le Texan n’a pas existé dans le dernier set lâché (6/1) mais sans avoir démérité. Si Murray, impressionnant mais inconstant, s’affirme comme le grand favori du groupe rouge, Roddick a prouvé qu’il n’était pas venu en touriste en Chine. Federer et Simon sont prévenus.
Résultats du groupe rouge :
Simon (Fra, 8) - Federer (Sui, 1) 4/6 6/3 6/4
Murray (Eco, 4) - Roddick (EU, 6) 6/4 1/6 6/1


Allez les petits, portez haut nos couleurs tout est possible ! Aplaudissement

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


Il vaut mieux être bourré que con,ça dure moins longtemps !!!
avatar
Arsenalboy
Administrateur
Administrateur

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 8162
Age : 56
Localisation : La Verpillière
Humeur : Content
Date d'inscription : 06/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://passion-asnl.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Mali le Ven 29 Mai - 7:34

Roland Garros

Roland-Garros - Tsonga et Monfils passent avec cinq autres joueurs français


De Jacques KLOPP – Il y a 9 heures
PARIS (AFP) — Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils ont entraîné cinq autres joueurs français au troisième tour de Roland-Garros pour signer un tir groupé inédit depuis 1971 qui compense la petite mine des filles, jeudi.
Avec sept qualifiés masculins, la France anime un tournoi où le soleil s'est fait rare jusque-là. Après l'exploit de leur copain Josselin Ouanna la veille, Tsonga et Monfils ont enthousiasmé à leur tour le public français qui se remet à rêver après un printemps plutôt grisâtre.
avatar
Mali
Modérateur
Modérateur

Féminin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 5597
Age : 58
Localisation : Chez moi.
Humeur : Je suis Bénabarge !
Date d'inscription : 17/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tennis.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum